TABAC VS MUSCULATION
LE TABAGISME EN QUELQUES MOTS

Le tabac est une plante psychotrope découverte en Amérique. 4000 substances, dont 40 cancérogènes sont présentes dans la cigarette. Les systèmes constitutifs du corps sont affectés. CORTEX

PRÉFRONTAL/NICOTINE = Les fonctions cognitives (Mémoire, réflexion, analyse, émotion…), le goût/odorat seront touchées. Un RÉTRÉCISSEMENT DU CORTEX (Pathologies mentales) est possible.

La NICOTINE est une neurotoxine dangereuse, qui a un pouvoir addictif (Libère de la dopamine), coupe faim, coagule le sang, augmente le

métabolisme/stress/l’anxiété/pression artérielle, la GLYCÉMIE. OS ET TISSUS = La masse osseuse devient fragile, la peau sèche/terne/ moins souple ainsi que les articulations à cause de la quantité D’OXYGÈNE/NUTRIMENTS restreinte.

LES FORMES DE TABAGISME
  • CIGARE = Caractéristiques similaires que la cigarette. Il émet 20 fois de monoxyde de carbone, 5 fois plus de particules et 2 fois plus d’hydrocarbures aromatiques.

  • CHICHA (NARGUILÉ) = Une personne fumant 20 à 80 mins, inhale entre 50 (40 cigarettes) et 200 bouffées de 0.15/1 L. UNE SÉANCE DE CHICHA = 100 cigarettes.

  • CANNABIS = Altère les fonctions cognitives, psychiques/comportementaux et cela définitivement selon l’usage. 1 JOINT DE CANNABIS = 2 à 5 cigarettes.

TABAGISME ET CROISSANCE MUSCULAIRE :

RÉCUPÉRATION = Un fumeur à un RYTHME CARDIAQUE élevé de 30%, contient 15% de monoxyde de carbone (molécule toxique) dans le sang, causant des problèmes sanguins, d’absorption des nutriments et d’oxygène. Fumer réduira la VO2max au minimum de 10% (Baisse d’endurance).

SYNTHÈSE PROTÉIQUE = Le corps utilise les acides aminés pour construire du muscle. Fumer, affectera la vitesse de la synthèse protéique et les mécanismes de récupération/croissance. Les MYOSTATINES seront plus nombreuses, ce qui inhibera l’anabolisme. L’enzyme MAFbx jouant un rôle sur l’atrophie musculaire (Avec la MuRF1) sera plus présente.

TESTOSTÉRONE = Le tabagisme endommage les cellules des testicules, responsables de la production en testostérone (moins de libido), avec les glandes surrénales.